Accès à l'espace privé  |

Master Marketing Etudes

Université Paris Dauphine DMSP

Formation exigeante, professionnelle et internationale aux métiers du marketing et des études en marketing.

Au sein de l'université Paris-Dauphine, en plein coeur de Paris, le Master Marketing est régulièrement classé parmi les meilleures formations spécialisées en marketing grâce à la contribution de nombreux professionnels
et entreprises et à son rattachement au centre de recherche Dauphine-Marketing -Stratégie-Prospective.

» Un atelier sous le signe de la création ! » La clef de l’embauche ! » Au cœur de la marque avec La Petite Grosse » A Day in Chimilin » Do you want to become a true Parisian ? » Salon E-Marketing 2013 » Visite de la grande mosquée de Paris » L’année 2013 commence bien ! » La promotion 2012 en image ! » Challenge Impex 2012 : destination Hong-Kong » Une promo qui se prend en main ! » Le 204 au ski : le sémineige 2012, première édition ! » International study trip workshop in collaboration with Good Morning Creativity » Le 204 bat la terre à Roland Garros » Nouveau blog : Culture Marketing » A la découverte d’Istanbul » How to Become Parisian in One Hour ! » L’Oréal : Une journée qui le valait bien ! » O Brasil no Master 204 ! » WEI Teaser 2012 » Le Master 204 est prêt pour le Sémineige ! » La Tunisie s’expose au 204 ! » À la rencontre de la promo 2013 » Dior, le 204 adore ! » Le Grand Journal du Master Marketing » Il a Free, il a tout compris…ou presque ! » Quels métiers dans le marketing de demain ? » La remise des diplômes 2011 » La Promotion 2011 en images » Les vainqueurs du Challenge IMPEX à Hong-Kong » A la conquête du marché des robots piscine... » Weekend d’intégration : édition 2012 » Un an, Un siècle, Un éclair, la vie de la promo 2010 en images » From Paris to Istanbul » Ciel mon amphi ! » Evolution de la réglementation des stages » Le 204 au semi-marathon » La netnographie : mais qu’est ce que c’est ? » Les marques déclarent leur flamme pour la Saint-Valentin » L’incroyable destin de Michel et Augustin » La fin de l’ère PC ? » Ils sont là ! » Coca-Cola : Digor al levenez » Le Master Marketing tire les rois ! » MARKETING GAY (ou presque !) » Les tablettes tactiles : vers quel modèle économique ? » 204 voeux pour 2011 » Le neuromarketing : Lire dans le cerveau du consommateur ! » Le bio : la petite bête qui monte qui monte qui monte » La Promotion 2011 dans les starting blocks ! » WEI / WED Master 204 : une première ! » Hong-Kong... bien mérité ! » CANDIDATS : un aperçu de votre futur challenge 204 ! » Le Web 2.0 » Les études de marché sur internet » Les cartes de fidélisation » Yield Management » Street Marketing » Etat de la communication » Le Low Cost » La Mondialisation
Web 2.0 : une stratégie à double tranchant ?
Publié le 24 janvier 2011 par Yoann Coeurdray

Réalité de la communication pour les uns, vaste fumisterie marketing pour les autres, le Web 2.0 aura considérablement marqué 2010. Entre la consécration de Mark Zuckerbeg, (dirigeant de Facebook) par le magazine Times, les premiers licenciements-Facebook en France, ou la sortie du film The Social Network, il aura été difficile de passer à côté du phénomène.

Mais les entreprises n’ont pas attendu le film de David Fincher pour incorporer ces outils dans leurs stratégies marketing. En effet, le Web 2.0 leur permet de passer d’une communication "unilatérale", émanant de l’entreprise, à une relation "bilatérale", entre l’entreprise et ses consommateurs. Cette tendance est vertueuse puisqu’elle permet le partage de l’information, et incite les marques à pratiquer la transparence.

Avec le crowdsourcing, les chefs de produits intègrent directement les retours des consommateurs dans le développement de leurs produits. Microsoft a eu une démarche très active dans ce domaine : via son hub Twitter, ou encore son blog la firme de Redmond a intégré les remontées des utilisateurs lors de la Beta-Test de Windows 7, afin de réaliser une version finale la plus proche des attentes de ses clients. La campagne publicitaire du lancement fut également très orientée sur l’interaction avec l’utilisateur, par le claim « Je suis PC, et Windows 7 c’était mon idée ».

Cependant, pas besoin d’être une marque high-tech pour développer sa stratégie Web 2.0. Coca-Cola interpelle ses fans en diffusant en avant-première ses campagnes publicitaires, Air-France fait de sa page Facebook une interface supplémentaire de son service client, Dell annonce par son compte Twitter ses dernières promotions… Les utilisations du Web 2.0 sont aussi diverses que les enseignes qui y ont recours.

Pour autant, donner une tribune d’expression aussi libre à ses consommateurs peut s’avérer risqué. En déléguant ainsi une partie de leur communication, de nombreuses marques s’exposent à des attaques frontales, avec le risque de contagion aux grands médias que cela implique. Ce phénomène de « bad buzz » peut même amener les plus grandes marques (de Gap, à Nestlé, pour les cas les plus médiatisés en 2010) à répondre directement via les réseaux sociaux. « Pression 2.0 » oblige, de plus en plus d’entreprises se dotent d’un community manager à même de gérer ce nouvel espace de communication.

Premier métier 2.0, ce porte-parole numérique de la marque doit animer la communauté d’adeptes : que ce soit en répondant aux interrogations des consommateurs, via Twitter ou Facebook, ou en fournissant du contenu régulièrement pour nourrir la marque… tout en veillant à ce qui se dit sur celle-ci dans tous les recoins du Net. L’utilisation du web 2.0 est encore récente et présente une réelle opportunité pour les entreprises. Mais si ces dernières rêvent toutes d’avoir des "consommateurs-ambassadeurs" de leurs marques, elles doivent avoir conscience que cette communication risquée doit être surveillée de très près. Car comme le dit très bien l’accroche du film The Social Network : « On ne peut pas avoir 500 millions d’amis sans se faire quelques ennemis »…




Réagissez à ce billet

© 2009-2014 Michael Grosso | Master Marketing - Université Paris Dauphine - 01 44 05 41 23 | master-marketing@dauphine.fr | Plan du site